Loading...

Comment le covoiturage a changé le quotidien d’Abdel

Abdel a 24 ans et était l’année dernière en 2ème année de formation d’ingénieur en mécanique avancée à l’école SIGMA Clermont, située sur le campus des Cézeaux. Pour son stage cette année-là, Abdel a intégré le campus R&D de Michelin Ladoux où il a pu mettre en pratique ses compétences sur des sujets concrets qui le passionnent.

Sa voiture est tombée en panne mais il n’a malheureusement pas le budget suffisant pour la faire réparer dans l’immédiat. Il envisage donc d’autres alternatives pour ses déplacements et il nous raconte aujourd’hui comme l’option du covoiturage a changé son quotidien…

«  Ma contrainte principale est que j’’ai des horaires assez irréguliers et j’ai constaté que, sur la ligne 28, les 3 bus du matin et les 4 du soir ne suffisent pas justement pour répondre à mon besoin de flexibilité au quotidien.

Lors d’une pause café avec des collègues, on m’explique que, dans le cadre du plan de mobilité signé entre Michelin et le SMTC, un espace « Michelin » a été créé sur le site Covoiturage Auvergne pour mettre en relation les salariés en interne. Je suis alors curieux de comprendre et on m’explique que c’est un programme d’actions destiné à inciter les salariés à réduire l’utilisation individuelle de la voiture au profit des autres moyens de transport (transports en commun, covoiturage, vélos, marche à pieds…etc.). Je comprends alors très vite que, appliqué aux déplacements domicile/travail, aux déplacements professionnels ou même aux déplacements des visiteurs, ce dispositif présente de nombreux avantages d’un point de vue économique bien sûr mais également social, environnemental et citoyen.

Je consulte alors la plateforme et je me rends très vite compte que plusieurs de mes collaborateurs, qui ont sensiblement les mêmes horaires que moi, sont déjà inscrits. J’y retrouve même un collègue qui vit à 500 m de chez moi à Aubière ! Les prix me paraissent très intéressants, en sachant qu’ils sont dégressifs selon le nombre de passagers : 3€ aller-retour si je suis seul, 2€ s’il y a 2 passagers, 1,50€ pour 3 et 1€ pour 4.

Les premiers tests ont super bien fonctionné en termes de ponctualité, d’économie financière et de gain de temps, j’ai donc naturellement continué sur ce fonctionnement.

J’ai eu ainsi l’occasion de faire des rencontres sympas ! Un salarié, adepte du squash comme moi, m’a proposé de se joindre à lui et nous y allons désormais ensemble chaque mercredi à la sortie du travail. Et, vous n’allez pas me croire mais… j’ai même rencontré ma chérie par ce biais !

Bref, inutile de vous dire à quel point je suis ravi de cette alternative qui ne m’a apporté que des avantages. Depuis, j’ai vendu ma voiture qui ne me servait plus vraiment et je continue d’optimiser mes déplacements sur cette idée d’associer mobilité et éco-responsabilité. »

Histoire fictive – Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite
By |2018-11-08T17:00:39+00:0022 octobre 2018|Blog|0 Comments

Laissez un commentaire